Tous les disques disponibles auprès des artistes à l'adresse :quatuor.tana@gmail.com
Le projet artistique du quatuor Tana, s’articule autour de trois axes forts, au centre de son identité musicale. Premier axe, être un acteur reconnu de la musique contemporaine. Deuxième axe, être un quatuor à cordes moderne, et proposer une lecture différente, riche et originale des partitions du grand répertoire tout en les confrontant aux créations d’aujourd’hui. Troisième axe, s’engager dans la recherche de nouveaux outils d’interprétations, de créations, qu’ils soient électroacoustiques ou numériques, ou un développement des outils traditionnels : Les TanaInstruments et l’archet guéro par exemple. 
Un acteur reconnu de la musique contemporaine
 

     

Le premier répertoire du quatuor est celui de la scène contemporaine.

 

Via des structures comme la Sacem, la Spedidam, le CeBeDem, le Forum des compositeurs, ou encore la Sabam, le quatuor à accès aux partitions nouvelles et existantes, et peut ainsi continuer de découvrir un répertoire riche et varié.

En 2014, le quatuor Tana a institué le cycle de concerts Musique Fraiche, destiné à jouer les jeunes compositeurs en classe de composition dans les conservatoires. En 2015 et 2016, cela s’est poursuivi et développé en partenariat avec le Festival d’Aix en Provence.

Le travail du quatuor Tana sur le répertoire contemporain est reconnu à travers le Prix Fuga qui lui a été décerné lors du concert des Lauréats le 30/01/2013 ainsi que par l’Octave de la Musique dans la catégorie Musique Contemporaine 2013.

Le travail du quatuor dans le domaine de la musique contemporaine s’apparente à du militantisme. Il s’agit de prendre le temps de découvrir, de travailler avec le compositeurs, afin de restituer avec la plus grande justesse l’univers sonore du compositeur. C’est en ce sens que le travail du quatuor est aujourd’hui reconnu et plébiscité par les festivals de musiques contemporaines : Darmstadt (invité en 2012, puis septembre 2013 et juillet 2014), Ars Musica (invité depuis 2010), Pharos Festival Cyprus (invité en 2012,2013), Festival Radio France (invité en 2013), Festival Images Sonores (invité en 2012 et 2014), Festival du GMEM Marseille (invité en 2013 et 2014), Auditorium du Louvre, Festival Controtempo de la Villa Medicis.

Ce travail a pris forme avec la reconnaissance internationale obtenue avec le prix

Lauréat HSBC 2013 de l’Académie Européenne de Musique du Festival d’Aix en Provence.

 

L’agence Galatea a décidé de représenter le quatuor Tana, et en particulier pour la promotion de son travail dans le domaine de la musique contemporaine. 

 

Un quatuor à cordes
 à la pointe de la modernité

 

 

     

Le répertoire contemporain et le travail avec les compositeurs, travail de recherche et de remise en question permanente, a amené le quatuor à réfléchir sur l’image moderne d’un ensemble classique, ainsi que sur la réalité du concert classique d’aujourd’hui.

Le quatuor a décidé d’assumer une image moderne à plusieurs niveaux.

Les partitions numériques. En choisissant la tablette numérique comme support de partitions, en répétition et en concert, le quatuor souhaite donner une image moderne à la création musicale contemporaine. Les montages de papiers, irréguliers ne correspondent pas à l’image du bel objet scénique tel que voulu par le quatuor Tana. Le concert est un objet qui se vit aussi par le visuel, et le choix d’une tablette, petite, design, permet déjà de plonger l’auditeur dans une réflexion, une interrogation, une remise en question. La tablette numérique permet en outre un travail plus précis lors des répétitions.

Il est désormais aisé d’effacer des mesures, de rajouter des notes, altérations, de revenir en arrière, sans avoir à froisser du papier.

     

Le quatuor a participé à la thèse en musicologie numérique de l’Université de Oxford en apportant son savoir faire et son expérience en ce domaine.

La confrontation des répertoires. Le quatuor Tana a choisi le répertoire contemporain par goût esthétique. Mais son approche du son moderne, reste un prolongement du son classique, sans sécheresse ni brutalité. En sens inverse, le travail du répertoire contemporain permet de revisiter l’écriture et les esthétiques des chefs d’oeuvres d’hier, de leur redonner toute leur modernité. Le quatuor Tana associe lors de ses concerts (hors festivals spécialisés) les esthétiques modernes et anciennes. Ainsi par exemple Bedrossian cotoiet-il Debussy. Le but poursuivi est de décloisonner les esthétiques, de les confronter, de les comparer, et de les entendre sous un angle nouveau. Ici également le quatuor Tana se pose en quatuor moderne. La modernité est alors le lien présent entre le passé et le futur.

 

La rencontre avec les autres beaux-arts. Le quatuor Tana s’associe très régulièrement à des projets dits «cross-over», qui mettent en scène aussi bien la musique, le théatre, la danse, les arts plastiques. Ainsi le quatuor a joué la pièce «Le Maitres des Illusions», pendant un mois au Théatre Royal du Parc fin 2012, pièce mêlant musique, théatre et magie. Ou bien le concert avec projection des photos de Davide Pizzigoni lors de la nuit des Musées à Paris en mai 2012. Ou encore le projet en septembre 2013 autour des danseurs de l’opéra de Paris, du chanteur belge Romain Dayez.

     

En 2014, le quatuor Tana jouera lors des spectacles « Siwa » de la compagnie de danse Klap à Marseille, Le spectacle de Benjamin Dupé sur le texte de Pascal Guignard «  l se trouve que les oreilles n’ont pas de paupières" au Phénix de Valenciennes, Le Spectacle « Daisy » de Rodrigo Garcia. 

Les nouveaux outils de création
 
 
 
Le quatuor à cordes est la plus complète des formations de musique de chambre. Il unit quatre forces, quatre identités, au sein d’un projet commun. Le quatuor à cordes est donc un élément solide, à partir duquel il possible de tester de nouvelles idées, tant en matière compositionnelles, qu’en matière instrumentale.
Le quatuor à cordes Tana, est un partenaire privilégié des centres de créations électroacoustiques tels l’IRCAM, le Gmem, Art Zoyd, le Centre Henri Pousseur à Liège. Le quatuor Tana s’associe dès le commencement de la composition, lors de séances de travail purement techniques, afin de guider le compositeur vers ce qu’il est possible ou non de jouer, et ainsi tester la viabilité du geste musical au plus tôt dans la composition.
 
Ambition d’être un interprète soucieux de la qualité de ses concerts. Ceci en préparant avec les compositeurs leurs oeuvres, en prenant le temps d’assimiler les langages. Ambition d’être un quatuor en adéquation avec la modernité du monde classique-contemporain. Rester avide de découvertes, proposer des programmes originaux, des formats de concerts toujours différents. Ambition d’être à la source des nouvelles inventions en matière de musique instrumentale, et de participer à leur élaboration.